Pourquoi emmener son chien chez le toiletteur ?

De

C’est suite à une discussion très intéressante avec une amie toiletteuse pour chiens depuis de nombreuses années, que j’ai eu envie de rédiger un sujet sur les bienfaits et l’importance du toilettage du chien, voire même du chiot. Merci à toi Isabelle pour ta patience et d’avoir partagé ta passion ! 🙂

Les bienfaits du toilettage

Le toilettage chez beaucoup de mammifères est une activité instinctive et, parfois apprise et transmise aux générations suivantes.

Certaines espèces, aussi différentes que la poule ou l’éléphant , s’aspergent d’eau ou de poussière pour se nettoyer ou se débarrasser des parasites. Chez d’autres espèces, le toilettage peut être associé à des comportements sexuels ,ce qui tend à prouver que le nettoyage et l’hygiène ne sont cependant pas la seule fonction du toilettage.

L’éthologie a même démontré son rôle social et d’apprentissage, avec par exemple l’épouillage qui participe à la résolution de conflits chez les primates ou, avec le léchage du pelage entre individus ou entre parents et petits chez les félins .

Le toilettage consiste aussi à entretenir la signature odorante d’un individu ou d’un groupe en répandant sur le corps les hormones ou phéromones produites par des glandes spécialisées.

Sans pouvoir pour autant affirmer que le toilettage soit un acte d’amour chez certains mammifères ,il parait être pourtant dans la plupart des cas un acte bienveillant et d’échange…

Votre animal de compagnie peut donc ne pas l’aimer, le toilettage reste néanmoins important pour sa santé, mais aussi son comportement !

Importance du toilettage chez le chiot

toilettage chiotBeaucoup de propriétaires de chiens pensent qu’un chiot n’a pas besoin de toilettage et ne commence donc que lorsque le pelage est trop emmêlé ou que la robe a réellement  besoin d’être écourtée.

Cela reporte donc bien souvent ce premier toilettage à environ 10 mois, période qui rappelons le n’est pas vraiment propice à des expériences nouvelles puisque il s’agit d’une  période sensible dans le développement du chiot.

En effet, le premier toilettage ne devrait jamais être un moment de « torture »  et de contrainte ou il y a eu une telle accumulation de poils morts que cette première séance va durer bien trop longtemps pour un chiot  et ou l’ animal va « subir » bien trop de premières stimulations comme un lavage, un séchage, un démêlage, lui couper les ongles, pour certaines races une épilation des oreilles etc.

Le toilettage : un acte de bienveillance

Le toilettage doit rester un acte bienveillant, de soin et d’échange par conséquent il est important d’y habituer le chiot assez jeune et de faire des premières séances courtes en douceur et de procéder par étape avec des associations positives comme des friandises, des massages etc.

Le premier toilettage doit aussi permettre l’habituation progressive à certaines manipulations  comme les pattes, les dents, les oreilles, les yeux et de lui éviter un stress important lors de ces manipulations futures par des professionnels comme le vétérinaire, l’ostéopathe,le toiletteur etc.

Il est évident qu’un épointage d’ongles (souvent mous à un jeune âge ) de chiot suivi d’un « c’est bien » et d’une petite friandise n’aura rien à voir avec une coupe d’ongle devenue dure, longue et peut-être  douloureuse chez un chien plus âgé…

Toilettage et santé

chien chez le toiletteurLe toilettage est important pour prévenir l’accumulation de poils morts qui peuvent provoquer des démangeaisons et des irritations.

Une peau qui ne peut plus »respire », que ce soit dû à la présence de nœuds, d’un surplus de sébum, d’une trop grande quantité de débris, d’une accumulation de poils morts et de bourre etc, devient un terrain fertile à de nombreux agents pathogènes, pouvant occasionner des problèmes de peau importants, une mauvaise cicatrisation et bien d’autres affections.

Le toilettage est donc important pour vérifier les parasites comme les puces, les acariens de la poussière, les tiques qui peuvent provoquer des allergies, des démangeaisons, et même certaines maladies graves comme la piroplasmose.

Même s’il existe de nombreux répulsifs pour les parasites, ils peuvent ne pas être efficaces à 100 % s’ils ne sont pas associés à un toilettage régulier suivant les races de chiens.

Le toilettage :

  • stimule également la circulation sanguine ;
  • permet une meilleure oxygénation des tissus ;
  • il va permettre de déceler d’éventuelle anomalie comme des kystes ou des corps étrangers.

Le toilettage permet un contrôle des parties souvent vulnérables comme les dents, les oreilles, les ongles :

  • Les oreilles où peuvent s’accumuler des saletés et même des herbes doivent être épilées pour permettre au cérumen de s’évacuer correctement et d’éviter les otites ou encore des surdités partielles.
  • Les dents peuvent être cassées ou bien les gencives enflammées, le voir permet d’anticiper des problèmes dentaires et même de déceler certaines maladies.
  • Des ongles mal coupés ou négligés peuvent occasionner des abcès dans les coussinets, des déformations osseuses, des problèmes de vertèbres liées à la posture durant la marche.

Le toilettage est donc indispensable pour garder son compagnon en bonne santé, et au meilleur de sa forme. C’est aussi un moment d’échange qui permet de développer la relation avec son chien en prenant soin de lui.

Il a par ailleurs été prouvé scientifiquement que les séances de toilettage « grooming » réduisaient le stress et la tension artérielle du chien… et du maître.

L’hygiène du chien influe sur son comportement

toilettage pour chienL’état physique d’un être vivant joue indéniablement sur son moral et ses humeurs.

Le manque d’entretien en modifiant l’état physiologique  peut donc nuire au comportement du chien.

  • Des ongles trop longs peuvent empêcher un chien de se déplacer ou de creuser (acte essentiel au bien être de certaines races. De même ,cela peut donner une mauvaise posture de marche générant des dorsalgies ou des douleurs articulaires. Sommes-nous vraiment joyeux et à l’aise avec un ongle incarné ? Avons-nous envie de marcher ou de danser ? …
  • Des poils devant les yeux peuvent biaiser la communication canine et engendrer de la méfiance et de la crainte en gênant la visibilité et la netteté de l’espace. Est-ce que l’on se sent à l’aise pour conduire ou regarder quelqu’un avec le soleil ou une poussière dans l’œil ?
  • Des dents douloureuses vont gêner la mastication, ce qui peut provoquer des douleurs abdominales ou bien une perte d’appétit et un amaigrissement.Tout cela aura fatalement une influence sur le comportement de votre animal.
  • Des oreilles mal épilées ou obstruées par la poussière peuvent être douloureuses et empêcher la communication en créant une gêne et une surdité partielle.

Pour conclure, le toilettage n’est juste utile pour embellir son animal. C’est un acte élémentaire au besoin physiologique et physique aussi important que les promenades ou les repas .

Les différents styles de toilettages pratiqués

Le toilettage éthologique

La pratique du toilettage éthologique est une méthode positive et dont le toiletteur se refuse de faire ce qui luiparaît contraire au bien être animal et à son éthique. Ce dernier d’ailleurs ne pratique donc pas (sauf avis médical) de tonte très courte.

Sachez que vos compagnons possèdent des poils dont la fonction principale est la régulation thermique. Un tonte trop courte les exposerait aux rayons UV dangereux en été ou au froid glacial de l’hiver et provoquerait des  irritations et des démangeaison dues « au feu du rasoir ».

Même si vous possédez un jardin, il est toujours possible d’effectuer un toilettage court sans dénuder votre animal Quant à la saison hivernale, pensez à demander des coupes ciseaux qui sont beaucoup plus agréables à regarder !

Il est conseillé d’entretenir ses animaux régulièrement afin d’éviter ces désagréments mais aussi afin de rendre le toilettage moins pénible pour tout le monde.

Plus votre animal sera habitué aux manipulations et plus ce moment sera bénéfique pour lui :

  • Touchez-lui régulièrement les pattes, la gueule, les oreilles avec douceur en associant ces gestes à des moments agréables comme une friandise ou une caresse.
  • Pensez à aller le promener avant son rendez-vous toilettage afin de le détendre.
  • Pensez à faire de légères toilettes à votre chiot, à l’habituer au bruit d’un séchoir, à être sur une table.

 Bien souvent, un chien qui n’est pas préparé au toilettage vit un grand stress quand vient ce jour…

Des comportements tels que les tentatives de fuites, bouger, tourner la tête sont ses seules options face à l’inconnu d’une première fois et cela rend très difficile le travail du toiletteur qui doit s’adapter sans arrêt pour ne pas blesser votre animal et qui ne peut donc effectuer un travail de qualité.

Vous pouvez éduquer votre compagnon à vivre sereinement son toilettage en l’y préparant dès son plus jeune âge quel que soit sa race !

Le toilettage comportemental (TCAP)

La domestication de nos chiens a donné naissance à de nombreuses races dont certaines ont besoin d’être toiletté régulièrement. L’aspect esthétique n’est pas l’unique raison de cette obligation.

Le toilettage est important pour prévenir l’accumulation de poils morts provocants démangeaisons et irritations, empêcher l’apparition de parasites, éviter une fourrure emmêlée empêchant la peau de respirer, dégager des oreilles évitant l’accumulation de la saleté, etc.

Tous ces actes contribuent à la santé de votre chien et sont nécessaires à son bien être et pourtant ils ne sont pas toujours « compris » comme tels par nos canidés c’est pourquoi il est parfois difficile d’obtenir leur coopération. Sans cette coopération, ce qui devrait être un moment de détente et de mieux être peut alors se transformer en véritable torture imposée pour votre chien de plusieurs heures…

Le toilettage comportemental est une approche basée sur le respect physique mais aussi psychologique de l’animal, il allie le savoir-faire du toiletteur aux connaissances éthologiques de l’éducateur- comportementaliste. Il tient compte des émotions ressenties par le chien et s’adapte à chaque personnalité sans douleur, sans stress et avec un minimum de contraintes.

Cette méthode basée sur le renforcement positif permet d’aborder des zones sensibles ou de faire des manipulations délicates avec beaucoup plus de calme et de volonté de la part de l’animal :

  • Il aide à diminuer la peur ou l’agressivité des animaux sensibles ou ayant subi une mauvaise expérience.
  • Il permet aux jeunes chiots une habituation aux futures manipulations en douceur et progressive.
  • Il permet à l’animal de se détendre lors d’autres manipulations nécessaires telles que celles du vétérinaire ou de l’ostéopathe.
  • Il peut aider à l’acceptation du toucher de certaines zones sensibles comme les pattes ou la gueule.

Le toilettage comportemental s’appuie sur la motivation de l’animal et non sur la contrainte !

 

Laisser un commentaire