Adopter un chiot : quelle attitude adopter à son arrivée à la maison ?

De

Conseils avant d’adopter un chiot

Comme tout petit être vivant, votre chiot va avoir besoin d’être rassuré dans son nouveau foyer.

N’oubliez pas qu’il vient de quitter sa maman, ses frères et sœurs, son environnement et que vous devenez à présent son référent. Vous devez donc le guider dans cette nouvelle vie qu’il va vivre prés de vous avec douceur et patience afin de conserver ce lien très fort qui va vous unir au moment de son adoption et qui ne cessera de grandir tout au long de sa vie…

Pour tous celles et ceux donc, qui viennent de prendre un chiot, il est conseillé  de penser à tout ce que va être sa vie future et toutes les nouveautés qu’il va être amené à découvrir à vos côtés si différentes peut-être de sa maison de naissance : l’aspirateur, la voiture, la ville, la compagnie d’autres animaux, des enfants, le toiletteur, le vétérinaire…

Autant de choses si banales pour nous peuvent paraitre si traumatisantes quand un nouveau monde s’offre à nous et que l’on pèse à peine quelques kilos,voir quelques grammes !

Ainsi je vous suggère de faire les choses par étapes et de surtout être patient quelques soient les résultats. Et pour bien faire, voici une proposition de programme de 6 semaines pour bien accueillir votre chiot !

Semaine 1 : faire connaissance

chiot dressageCommencez tout d’abord par renforcer ce lien qui vous unit et attirer l’attention de votre chiot et encouragez le à vous suivre.

Manipulez votre chiot chaque jour. Oreilles, gueule, pattes, autant d’endroits qui seront manipulés tôt ou tard par vous même, le toiletteur ou encore le vétérinaire. Si le chiot n’a jamais été manipulé, cela peut être trés traumatisant lors de son premier toilettage ou visite chez le vétérinaire.

Récompensez systématiquement la propreté à l’extérieur par des friandises et ignorez les « oublis » à l’intérieur car ses muscles ne sont pas encore matures et ne lui permettent pas de se retenir très longtemps

De la patience et de la bienveillance

Commencez à travailler le « prends » et « laisse » avec n’importe quel signal.

Semaine 2 : l’apprentissage des « ordres »

ordre chiotEntrainez votre chiot à vous suivre.

Commencez l’apprentissage des trois positions essentielles : »assis », « debout », « couché ». Apprenez lui le rappel dans des endroits différents avec des stimuli différents.

Continuez à bien le manipuler et récompensez les « bonnes » actions.

Semaine 3 : renforcement de l’apprentissage

brosser chiotCommencez les sorties en laisse en veillant à ne pas le tirer et à ce qu’il ne tire pas trop lui même. Récompensez les bonnes manières et Continuez à pratiquer le rappel. Habituez votre chiot à rester tranquille quand vous le manipulez.

Brossez le, peignez-le, manipulez ses pattes, commencez à pratiquer le « pas bouger ».

Semaine 4 : promenade et sociabilisation avec le monde extérieur

promener chiotPromenez votre chiot en laisse et sans laisse dans les endroits sécurisés, en attirant bien son attention sur vous. Apprenez lui toutes les bonnes manières pour vivre en société et récompensez-le. Continuez à pratiquer le rappel mais en y intégrant des distractions, habituez votre chiot à rester assis tranquille.

Semaine 5 : (re)travailler les ordres basiques, dressage

« Assis », « debout », « couché », travaillez le temps et les distances du « reste » ou « pas bouger ».

Continuez les manipulations, travaillez les exercices en laisse

Semaine 6 : la répétition est le secret d’un bon dressage

Continuez et récompensez le rappel, les tours sont une grande joie pour le chiot et créent une complicité avec le maître.

Continuez à renforcer les positions apprises, travaillez le « pas bouger » sur des distances et des temps différents, continuez les manipulations et les exercices en laisse.

Et après ?

Bien sûr tout ne sera pas réglé comme un coup de baguette magique en six semaines et comme les humains, chaque chiot est différent et il faudra parfois plus de temps à certains mais, les résultats de ces exercices vous convaincront et vous feront réaliser le potentiel de votre nouvel ami.

N’oubliez pas non plus que vous devez y trouver du plaisir, vous et lui et que les choses sont plus vite acquises quand on est détendu et décontracté….

Enfin, si vraiment rien fonctionne et que votre chiot n’est pas réceptif à votre dressage, il serait bon de consulter un vétérinaire pour vérifier que votre chien est en bonne santé (pas de surdité, problèmes de vue, maladie, etc), voire de faire appel à un dresseur pour corriger certains écarts de comportement.

Laisser un commentaire